Tendance saisonnière réactualisée des 4 prochains mois
| France | Analyse météo | Divers  Vu 10164 fois
Article N°22600

Tendance saisonnière réactualisée des 4 prochains mois

Nous proposons ce jour une "tendance saisonnière" pour les cinq prochains mois. Pour rappel, la fiabilité n'excède pas les 55 - 63 %.
Nous nous appuyons sur les différents modèles saisonniers (CFS, CEP, IRI, EUROSIP, METOFFICE, METEO FRANCE etc), les indices (QBO, MJO durant l'hiver, SST, ENSO, TNA etc), les cycles et l'observation de la stratosphère (en période hivernale).
Nous rappelons également que les indices AO (oscillation arctique) et NAO (oscillation nord atlantique) ne sont que "les conséquences" des modélisations GFS et GEFS. Ces indices ne servent pas à la prévision.

AUTOCRITIQUE DE LA TENDANCE EMISE POUR LE MOIS PRECEDENT ET LE MOIS EN COURS :

La tendance pour le mois de Mars avait été plutôt bien ciblée avec au final un excédent thermique sur le pays de +1,4°C. Le bilan pluviométrique fait part de grandes disparités avec une moitié nord qui a bénéficié de perturbations pluvieuses alors que le sud a été bien sec. On retrouve un déficit pluviométrique de l'ordre de 20% à l'échelle nationale. L'ensoleillement a quant à lui été excédentaire avec une période bien anticyclonique partout après le 20 mars. 




Pour revoir la dernière réactualisation pour mars : 
https://extreme-meteo.tvlocale.fr/n31-france/article-tendance-saisonniere-reactualisee-des-4-prochains-mois.html?id=22273

Concernant avril en cours, la tendance a été mal appréhendée dans les grandes lignes car nous sommes passés dans une configuration atmosphérique en tout début de mois totalement différente des mois de février et mars. Nous avons évolué dans un format NAO- qui consiste en des hautes pressions prenant place aux hautes latitudes et des basses pressions s'écoulant vers les Açores et la Méditerranée. La première quinzaine a été sous les auspices de pas mal de pluies et d'orages près de la méditerranée et en Corse ainsi que d'un coup de froid tardif notamment le week-end des Rameaux. Le gel en plaine a été très fréquent ce qui ne sera pas sans conséquence sur les vignes et les cultures. Avril est traditionnellement un mois difficile à cerner qui sonne la transition entre des synoptiques parfois hivernales et des synoptiques prenant une tournure estivale. C'est un mois qui nous cause des soucis dans l'appréhension de la tendance saisonnière. 

Pour l'instant à ce jour, nous sommes très très légèrement excédentaires sur ce mois concernant le bilan thermique. 
Le bilan pluviométrique est contrasté avec de bonnes pluies qui constituent un excédent pour le pourtour méditerranéen et la Corse, ailleurs le bilan est plus mitigé notamment au nord avec un déficit. Il faut rappeler tout de même que depuis des mois, nous subissons un déficit pluviométrique assez préoccupant avec des nappes phréatiques à un niveau relativement bas. La recharge hivernale a été bien insuffisante ce qui nous expose grandement pour la fin du printemps et l'été à venir.

Source : Propluvia

Au 19 avril, certains départements sont déjà en vigilance ou en alerte avec des restrictions possibles pour favoriser les économies d'eau.


Pour la tendance de la dernière décade d'avril, nous nous orientons vers de la douceur/chaleur notamment au nord et à l'est. Au sud et à l'ouest au plus proche des anomalies dépressionnaires, le thermomètre ferait moins d'envolées. Mais à l'échelle nationale, on sera assez largement au dessus des normes, de quoi gonfler l'excédent thermique. Pour les précipitations, des averses et orages devraient se multiplier dans les prochains jours mais comme souvent à l'approche de la saison estivale, ils s'abattront d'une manière très hétérogène et on ne peut pas compter sur des perturbations pluvieuses bien organisées. La prévision dans le détail, est délicate mais on pourra compter sur de possibles bons cumuls localisés. Cela malheureusement ne devrait pas résoudre le déficit pluviométrique. 

TENDANCE DES PROCHAINS MOIS :

Mai 2019 : Des conditions bien printanières se mettraient en place pour ne pas dire parfois estivales, avec des périodes ensoleillées durables sur tout le territoire. Les précipitations devraient rester rares et plutôt sous forme d'orages notamment près des reliefs. 
Températures excédentaires : De +1,2 à +1,7°C
Précipitations déficitaires
Ensoleillement excédentaire
(Tendance inchangée)

Juin 2019 : 
Un marais barométrique règnerait sur le sud du pays avec alternance de périodes ensoleillées et d'orages se développant de manière préférentielle près des reliefs. Sur la moitié nord, l'influence anticyclonique se ferait sentir avec les hautes pressions situées entre la Scandinavie et l'Europe Centrale. Le flux serait fréquemment d'est à sud durant ce mois. Quelques gouttes froides pourraient par conséquent circuler en méditerranée avec des orages fréquents. 
Températures excédentaire : De +1 à +1,5°C
Précipitations déficitaires au nord de la Loire, normales ailleurs (parfois excédentaires près de certains reliefs et sur le pourtour méditerranéen)
Ensoleillement normal

Juillet 2019 : Chaleur et temps sec sont à prévoir durant ce mois avec des précipitations très rares et seulement sous forme d'orages près des reliefs de l'est notamment. On ne peut pas exclure une vague de chaleur avec une synoptique pouvant tendre vers un flux de sud très chaud. 
Températures excédentaires : De +2 à +2,5°C
Précipitations déficitaires
Ensoleillement excédentaire
(Tendance inchangée)

Août 2019 : Une synoptique de talweg atlantique engendrant sur notre pays un flux de sud à sud-ouest, serait en place favorisant des bouffées pluvio-orageuses notamment sur le sud-ouest du pays qui s'étendrait vers le nord-est par séquences. Des premiers épisodes pluvio-orageux pourraient également concerner le pourtour méditerranéen. Le nord et le nord-est resteraient plus favorisés avec des conditions majoritairement estivales. La chaleur pour ne pas dire lourdeur, persisterait.
Températures excédentaires : De +1 à +1,5°C
Précipitations excédentaires du sud-ouest au nord-est, notamment près des reliefs. Normales près de la méditerranée et en Corse. Déficitaires dans le nord et nord-est. 
Ensoleillement normal (déficitaire dans le sud-ouest)

Encore une fois pour rappel, nous parlons de "tendance" et non pas de "prévision" et donc elle n'est pas à prendre au pied de la lettre. On ne peut jamais exclure complètement un scénario qui peut sembler à un instant T très minoritaire.

Prochaine mise à jour : Vers le 15 mai 2019. 

 

Fabien DELACOUR

Lien :http://www.extrememeteo.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant