GlobalGeoNews / Bruno Retailleau : « Un nouveau départ pour une nouvelle souveraineté »
France Economie
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| GlobalGeoNews | Territoire | Développement  Vu 58825 fois
Article N°24023

GlobalGeoNews / Bruno Retailleau : « Un nouveau départ pour une nouvelle souveraineté »

reuters

Pour Bruno Retailleau, président du mouvement Force républicaine et président du groupe LR au sénat, un retour aux fondements est de mise après la défaite intellectuelle du progressisme. Les priorités sont multiples : renouer avec notre souveraineté, refonder l’Europe, créer des richesses, débureaucratiser et revivifier les fleurons industriels français. Propos recueillis par Maya Khadra


GGN : Qu’est-ce que la crise sanitaire révèle de la place de la France dans le monde ?

Bruno Retailleau : Cette crise révèle notre déficit de puissance. Sur le plan sanitaire bien sûr, à travers la pénurie d’équipements comme les masques et les surblouses, ou même de certains médicaments. La France doit réduire son taux de dépendance dans tous les secteurs stratégiques. Car ce qui s’est produit aujourd’hui dans le domaine sanitaire pourrait se reproduire demain, dans d’autres domaines, à la faveur d’une autre crise. Je pense à l’agriculture ou à l’énergie. Nous devons renoncer aux grands accords de libre-échange de type CETA ou MERCOSUR, investir massivement dans le nucléaire de nouvelle génération pour réduire notre dépendance énergétique, faire une revue de tous nos actifs stratégiques afin de déterminer leur niveau protection. Voilà plus de 30 ans que nos élites jouent l’indépendance de la France sur le tapis vert de la globalisation. Aujourd’hui, ce sont les Français qui paient leurs pertes.

GGN : Qu’est-ce que la France peut ou doit faire pour éviter un déclassement durable ?

Bruno Retailleau : Agir vite tout d’abord ! Bruno Le Maire a déclaré que le plan de relance ne serait effectif qu’en septembre. Mais septembre, c’est trop tard !  Pourquoi attendre ? Les grands pays commencent déjà à relancer leur économie, l’Allemagne en tête. Ne soyons pas naïfs, la relance sera aussi une nouvelle concurrence. Une compétition féroce va s’ouvrir pour attirer les investisseurs, reconquérir les marchés, etc. Et dans cette compétition, les premiers partis seront les premiers servis. Il nous faut donc relancer rapidement, avant l’été. Pour la France, afin qu’elle ne sombre pas dans le déclassement. Et pour les Français, pour qu’ils ne tombent pas dans l’appauvrissement, notamment nos compatriotes les plus modestes. Nous avons une dette à leur égard. (...)

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur GlobalGeoNews.com

 


Maya Khadra

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant