Pour ne pas couper les cheveux en quatre!
| Toulouse Métropole | Divers | Divers  Vu 3023 fois
Article N°22744

Pour ne pas couper les cheveux en quatre!

Signature de la charte "Sans perturbateurs endocriniens". Villes et Territoires. Ramonville Ste Agne

Le 17 Mai 2019 à 11h30, en la Mairie de Ramonville, a été signé la charte d'engagement "Sans perturbateurs endocriniens".

Ramonville est la 3 ième Ville de France a avoir signé cet engagement !

Le Maire de Ramonville, Monsieur Christophe Lubac, a été sensibilisé de prime abord par cet engagement, de par son statut de Père de famille.

" Je ne veux pas que mon fils où ma fille me dise plus tard, vous le saviez et vous n'avez rien fait !". "Quand j'entends qu'il y a des enfants qui naissent avec des malformations, à cause de ses perturbateurs endocriniens, ça me fait froid dans le dos, nous avons notre responsabilité dans cette lutte et c'est pour cela que je signe cet engagement en tant que Père et en tant qu'élu".

En présence de Nathalie Ferrand-Lefranc, Déléguée Région Occitanie du Reseau Environnement Santé, de Françoise Cohen, Présidente de l'Association Regards, de Simone Grinfeld, de Daniel Sidobre, Président de l'Association Ferme de 50, de Christine Bert, Co-Présidente de l'Association Sens'Actifs et du Dr Jean Claude Guiraud, Vice-Président du fonds de dotation Médecines et Partage, la charte d'engagement a été signée par les participantes/ts, après des explications médicales et les conséquences sur la santé de toutes et tous !

La Région Occitanie tient le triste record, d'être la 1 ière Région de France touchée par les perturbateurs endocriniens, en effet : 1 Personne sur 4 serait touchée par des problèmes  d'infertilité liés directement par ce problème sanitaire et de Santé publique, comme l'ont révélé des chercheurs en Médecine de la Région de Montpellier ?

Ils ont également été surpris que des enfants en bas âge, aient leurs "Méats" qui n'étaient pas à leurs places naturelle???

L'échelle de graduation des perturbateurs endocriniens  va de 1 à 1180, pour en évaluer la dose de toxicité. 

Pour ce faire, une analyse en laboratoire d'une mèche de 3 Centimètres de cheveux est nécessaire: 5 élues/s volontaires dont le Maire Mr Christophe Lubac, se sont prétés au jeu de la mini coupe pour finaliser, et mettre en pratique les analyses afin d'éviter, à l'avenir de couper les cheveux en quatre, concernant le problème de santé publique que sont les "perturbateurs Endocriniens".   

Robert Baud

 

Robert BAUD

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant