Une déclaration des élus de la majorité régionale en Aveyron
| traditionactu | Conseil Départemental | Divers  Vu 2956 fois
Article N°22653

Une déclaration des élus de la majorité régionale en Aveyron


Les récentes déclarations du maire de Rodez contre la Région Occitanie ne reflètent aucunement les relations fortes qu’entretient la Région avec ce territoire depuis des années. Il est dommageable que le maire de Rodez se laisse aller à des prises de positions isolées du ressenti et du vécu des élus, du monde économique, sportif et culturel, de sa ville. 

Aussi, nous voulons rappeler les faits, sereinement. Depuis 2016, la Région a apporté son soutien exceptionnel à des projets structurants, ce dont s’est félicité d’ailleurs le maire de Rodez à plusieurs reprises :
-      Le futur Parc des Expositions : la Région va investir 4 M€ (sur un coût total de 22 M€), faisant de ce parc des expositions celui que la Région aura le plus soutenu après Montpellier et Toulouse.   
-       Le campus universitaire Saint-Eloi : l’investissement de la Région est de 5,5 M€, et c’est notamment la collectivité régionale qui va assumer la plus grosse part du surcoût lié aux démolitions / dépollutions insuffisantes réalisées par la ville sur le terrain. 
-       l’EPCC de Soulages acté le 16 avril dernier : une intervention régionale pour le faire fonctionner de plus de 350 000 € sera effective à partir du 1erjuillet 2019, sans compter le soutien annuel aux expositions du Musée lui-même. Globalement compte tenu de l’entrée conjointe de la Région, du Département de l’Aveyron et de l’Etat, c’est une économie de plus d’1 M€ par an que va réaliser l’agglomération de Rodez pour cet équipement d’intérêt national.  
-       L’aéroport de Rodez : le soutien exceptionnel de la Région à l’aéroport de Rodez, qui a débuté par un financement de 156 000 € annuels décidé en 2017, et qui va s’amplifier en 2019 par la décision d’augmentation de la participation de la Région à l’aéroport de Rodez par son entrée à hauteur de 15% dans le syndicat mixte : sa participation sera ainsi portée à 381 000 € annuels (soit + 155 % entre 2018 et 2019), donc supérieur à l’agglomération de Rodez, seul cas dans la Région. 
-      Le club de football de Rodez (RAF), dont les aides apportées par la Région vont être multipliées par 3 (120 000 € pour la saison sportive 2019-2020), et qui pourrait faire l’objet également d’un soutien exceptionnel pour permettre aux 7 premiers matchs de la saison de se tenir en proximité dans notre région, plutôt qu’à Bastia, la Présidente de Région estimant qu’une délocalisation lointaine serait préjudiciable pour le club et ses nombreux supporters. La Région sera bien entendu présente pour financer les futurs travaux pour rénover le stade Paul Lignon. 

Ces faits parlent d’eux-mêmes. C’est également dans cet esprit que la Région a travaillé fin 2018 à élaborer le contrat territorial de quatre ans pour accompagner d’autres promets de l’agglomération de Rodez (une pépinière d’entreprise notamment, giratoires de la rocade, maison de santé...), contrat qui a été acté entre les deux parties sans aucune difficulté. 

On le voit, preuves à l’appui, la Région soutient fortement la ville et l’agglomération de Rodez, une volonté conforme à notre vision de l’équité territoriale. Comme dans le reste de la Région, cet engagement régional permet aux élus locaux, de la ville et de l’agglomération, d’économiser ainsi plusieurs millions d’euros pouvant être affectés sur d’autres projets par le maire de Rodez dont par exemple la cathédrale. Le maire de Rodez, le sait bien, lui qui, il y a quelques années, était vice-président de la Région… 

Nous estimons donc déplacés les propos du maire de Rodez sur l’aide exceptionnelle votée par la Région vendredi pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. D’abord, celle-ci s’inscrit dans une volonté forte de permettre à nos savoir-faire régionaux particulièrement reconnus (filière artisanat d’art et bois) d’accompagner ce projet d’intérêt national. Enfin, nous voulons lui rappeler que lorsque les inondations frappent terriblement un département de notre région, comme l’Aude récemment, la solidarité nationale s’exprime. Au nom des valeurs que nous portons au quotidien, il nous semble naturel que la solidarité de l’Occitanie s’exerce vers d’autres territoires.  

STEPHANE BERARD, MONIQUE BULTEL-HERMENT, EMMANUELLE GAZEL

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant