Risque orageux du mardi 10 septembre 2019

| France | Analyse convective | Divers  Vu 2277 fois
Article N°23116

Risque orageux du mardi 10 septembre 2019

Les intempéries vont se cantonner sur une petite moitié sud avec un risque orageux surtout important près du littoral de PACA. 

ANALYSE TECHNIQUE :

Une goutte froide d'altitude prend position sur le nord de la Péninsule Ibérique avant de glisser en fin de journée vers les Baléares. Elle induit par conséquent en altitude vers 3000 mètres un flux de sud à sud-est relativement mou sur les régions méditerranéennes. Un forçage d'altitude arrivera en cours de lundi à mardi par la Catalogne favorisant la convection le tout également dans un contexte de faible divergence d'une branche de jet (plus accrue en allant vers le Var). En surface, les doutes sont plus nombreux quant à la localisation exacte d'une probable dépression qui déclencherait une convergence des vents en basses couches (vent d'est se heurtant au vent de nord canalisé par la vallée du Rhône). Plus la dépression de surface sera proche des côtes des Bouches du Rhône, plus elle sera en mesure de faire pénétrer la convergence sur le littoral engendrant un risque d'orages fortement pluvieux peu mobiles (éventuellement orages en V si la convergence stationne quelques heures). Egalement si cette dépression se rapproche des côtes, elle sera apte à advecter de l'instabilité potentielle convective sur le littoral augmentant le risque orageux. On notera également des cisaillements directionnels importants (vent de sud à sud-est à 3000 mètres, vent d'est ou de nord en surface) et en vitesse notamment en basses couches, pouvant provoquer des phénomènes tourbillonnaires. Alliés à ces cisaillements, nous retrouverons des valeurs d'hélicité non négligeables validant le risque tourbillonnaire. Tout ces paramètres plus ou moins phasés concernent avant tout la zone orange où les fortes pluies orageuses sont susceptibles de se déclencher.

Pour le sud-ouest, c'est de l'air froid d'altitude à l'arrière du front froid, qui provoquera un resserrement des gradients thermiques en journée avec de la convection. Une faible instabilité pourrait être vecteur de cellules convectives.

CONSEQUENCES :

Zone orange : Des pluies orageuses débuteront en matinée tôt sur le littoral méditerranéen notamment de PACA avec parfois de bonnes intensités et localement de la grêle. L'activité électrique sera disparate mais surtout présente vers le sud du Var. On ne peut pas exclure des orages fortement pluvieux notamment près du delta du Rhône, vers le secteur de Hyères-Saint Tropez et également en allant vers l'Estérel avec des cumuls qui localement pourraient dépasser les 100-120 mm. Un orage stationnaire en V est tout à fait possible notamment entre Hyères et Fréjus. Attention à de possibles bonnes rafales de vent jusqu'à 80-90 km/h sous les orages les plus forts. 
La probabilité de formation de trombes marines est assez importante que ce soit entre les Saintes Maries de la Mer et Fos sur Mer, et également dans le Var vers Hyères - Golfe de Saint Tropez. Ces trombes marines peuvent très localement rentrer dans les terres et former ainsi de faibles tornades. 
L'activité orageuse s'espacera en soirée.

Zone jaune régions méditerranéennes et Corse : De bonnes pluies parfois orageuses sont susceptibles de se produire tout au long de la journée laissant le plus souvent de 20 à 40 mm, localement jusqu'à 60 mm sur les Pyrénées Orientales qui serait concerné plus longtemps en deuxième partie de journée par l'occlusion. Très proche de la zone orange, on ne peut pas exclure complètement qu'un orage fort très pluvieux se produise. 
En Corse, le risque d'averses parfois orageuses isolées sera présent, mais plus notablement vers le nord-ouest de l'île et plus tardivement vers le sud-est de l'île. 

Zone jaune sud-ouest : Au sein du ciel de traîne suivant le front froid, des averses parfois orageuses peuvent se déclencher et donner momentanément des pluies soutenues et très localement du grésil ou de la petite grêle. Ces précipitations parfois orageuses, seront plus fréquentes sur les Pyrénées Atlantiques. Le risque se dissipera en fin de journée. 

Nous attirons votre attention sur le fait que cette prévision dispose d'une fiabilité limitée étant donné que nous pensons que le plus gros des précipitations se ferait en mer mais des décalages vers la côte demeurent largement possibles avec les risques évoquées précédemment. Mieux vaut prévenir que guérir mais nous parlons simplement de risques. Ce n'est en aucun cas une carte de vigilance. 



 

Fabien DELACOUR

Lien :http://www.extrememeteo.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant