#Landes : soutien de la #région aux #entreprises et au #Conseil départemental.
| traditionactu | Entreprise | Actualité  Vu 11612 fois
Article N°18717

#Landes : soutien de la #région aux #entreprises et au #Conseil départemental.

61 300 € à Pyrenex (Saint-Sever) pour diversifier ses circuits de distribution et asseoir sa marque > 2 emplois créés.
400 000 € au Conseil départemental des Landes pour la création d'une halle technologique à Mont-de-Marsan.
49
 883 € à Api'up (Capbreton) dont :    20 000 € pour la mise en place d'une plateforme mutualisée de services et de formation dédiée à l'économie circulaire et à la production durable. 29 883 € pour l'acquisition d'un véhicule utilitaire, d'un déchiqueteur et d'une imprimante 3D dans le cadre de sa réorganisation d'activités.
60
 000 € à L2B (Hontanx) pour aider l'entreprise à recruter > 4 emplois créés.
7
 000 € à Gomachine (Seignosse) pour le développement de sa plateforme.

La société familiale Pyrenex, qui trouve ses racines en 1859, poursuit l'activité d'origine de sa création : la manufacture de plumes et duvets. Elle exerce aujourd'hui trois activités distinctes : le secteur « plumes et duvets », le secteur « literie » (couettes, plaids, oreillers, sur-matelas, édredons), le secteur « vêtements et sacs de couchage ». Dans un environnement dominé par les grands groupes et la grande distribution, l'objectif de Pyenex reste de maintenir son indépendance. Pour ce faire, Pyrenex cherche à diversifier ses circuits de distribution et à asseoir sa marque grâce à une politique commerciale et marketing dynamique.

Les évolutions technologiques très rapides dans le domaine des Réseaux & télécommunications (R&T) : téléphone 2G en 1996, ADSL en 2002, 3G en 2006, 4G en 2013, FTTH en 2015, 5G en 2020, ... continuent pour les opérateurs de nécessiter un personnel formé. La stratégie commune de l'université de Pau et des pays de l'Adour (UPPA) et des collectivités est de maintenir le département R&T à la pointe des technologies pour qu'il reste très bien reconnu par les professionnels. Les équipements hébergés dans une halle très haut débit (THD), permettront de former au mieux les étudiants à l'évolution des technologies. Le site veut également être reconnu comme ressource sur les questions liées à la réalisation de réseaux à très haut débit. Le programme immobilier comprend la construction de 360 m² de locaux sous maîtrise d'ouvrage du Département des Landes qui sera bénéficiaire de la subvention d'équipement régionale 400 000 €, auxquels s'ajoutent les 800 000 € de l'année passée

Api'Up, est une association conventionnée Atelier chantier d'insertion (ACI) par l'Etat depuis 2012 et qui œuvre dans le champ de la valorisation des « déchets » issues de l'activité économique en proposant un parcours d'insertion professionnelle pour les personnes éloignées de l'emploi durable. Elle s'associe à deux autres structures de l'économie solidaire Co-actions et BEG Landes Tec GE Coop pour porter son projet LOOP. Cette initiative vise à mettre en place, à l'échelle du territoire Sud Aquitain, une plateforme mutualisée de services et de formation dédiée à l'économie circulaire et à la production durable.

Api'Up propose des parcours d'insertion pour les personnes éloignées de l'emploi durable sur deux types d'activités, la collecte sélective et le tri des déchets ainsi que la production en série de nouveaux meubles et objets à partir de matériaux délaissés.

Api'Up souhaite réorganiser certaines activités afin de permettre à terme une séparation entre les activités relevant du secteur marchand et celle n'en relevant pas et de consolider l'activité de l'Atelier Chantier d'Insertion. Pour cela Api'Up envisage d'acquérir un véhicule utilitaire pour accroitre sa capacité de collecte sélective, d'un déchiqueteur afin de réutiliser les matières textiles en rembourrage de mobiliers ainsi qu'une imprimante 3D qui devra lui permettre de réparer ou de créer de nouvelles pièces de rechange.

Créée en mai 2015, L2B développe et commercialise une plateforme digitale (appelée VotreMachine.com) qui permet à tout agriculteur la mise en location de son matériel sous-utilisé. Les agriculteurs bénéficient ainsi d'une source de revenus additionnels via la location de leur matériel et les agriculteurs "loueurs" accèdent à un matériel sans avoir à réaliser un fort investissement. Combinant innovation d'usage et innovation sociale, L2B participe à l'appropriation du numérique par les agriculteurs dans leur quotidien. Les 60 000 € apportés dans le cadre de l'aide à l'amorçage par la Région à cette start-up vont lui permettre de renforcer son potentiel de développement en créant quatre emplois dans les deux ans à venir : 1 embauche en 2017, 2 en 2018 et 1 autre en 2019.

Créée en juillet 2017, Gomachine est une plateforme numérique proposant un service de location de machines de travaux publics avec opérateur. Gomachine joue le rôle de tiers de confiance entre les propriétaires de matériel BTP (loueurs professionnels, concessionnaires, indépendants) et les locataires (entreprises de travaux publics, collectivités, industriels) : vérification de l'état du véhicule, de la validité de l'assurance... Cette aide de 7 000 € apportée dans le cadre du Pass start-up par la Région soutient l'esprit d'innovation en contribuant au développement de la plateforme.


Pierre HAERTELMEYER

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant