La #Région #Nouvelle-Aquitaine soutient l'économie #périgourdine.
| traditionactu | Entreprise | Actualité  Vu 15478 fois
Article N°18713

La #Région #Nouvelle-Aquitaine soutient l'économie #périgourdine.

150.000 € à Mademoiselle desserts (Condat-sur-Trincou) pour soutenir l'installation d'un atelier de production à Thenon > 30 créations d'emplois à la clé.
67.060 € aux Ateliers Latisse pour le réaménagement de leur site de production afin d'améliorer leur performance industrielle (Bergerac) > 4 créations d'emplois à la clé.
20.837 € à Question de Culture en Bergeracois pour soutenir l'association dans son ambitieux programme d'investissements (Prigonrieux)

Entreprise créée en 1984 sous le nom de Martine Spécialités, Mademoiselle desserts offre une large gamme de pâtisseries surgelées crues et cuites, vides ou garnies, à base de pâte feuilletée, sucrée ou brisée (500 références). Le site de Condat-sur-Trincou emploie 435 salariés, il est engagé dans le collectif RSE Agro-3D et certifié IFS et BRC. Il est également certifié OHSAS 18001 ; système de management de la santé et de la sécurité au travail depuis 2011. L'innovation est particulièrement présente dans l'entreprise.
En 2016, la Région a soutenu un projet de R&D pour mettre au point de nouvelles gammes de produits. Cette mise au point a été un succès qui permet aujourd'hui à l'entreprise d'installer un nouveau site de production dans les locaux de la STEF à Thenon en Dordogne pour y développer une nouvelle gamme de produits sous nom propre, et accroître la part de marché de son produit phare : le flan. Ce nouveau site va permettre de proposer des produits innovants pour de nouveaux clients : les rayons boulangerie-pâtisserie et « snacking » de la grande distribution. La position géographique de ce nouvel atelier et l'expérience logistique de la STEF sont déterminantes pour sa réussite : livrer dans toute la France en 24 heures maximum des produits avec des dates de consommation extrêmement courtes. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient cette implantation à hauteur de 150.000 €.

Les Ateliers Latisse - dont le nom commercial est Azélan - sont spécialisés dans la création d'espaces de surface de vente, structures et mobiliers bois. Ils réalisent principalement des charpentes et du mobilier. Ils proposent une prestation complète de solutions personnalisées, durables et innovantes : diagnostic et conseil, étude et conception, fabrication et pose. L'entreprise intervient sur les marchés du végétal (jardineries, pépinières, fleuristes) et de l'alimentaire (magasins bio, magasins de producteurs, circuits courts). Afin d'asseoir son positionnement sur le marché du végétal et de l'alimentaire, la société souhaite d'une part optimiser la gestion de ses délais et coûts de production, et d'autre part, développer sa gamme de produits afin de proposer à ses clients de nouvelles solutions innovantes.
Pour ce faire, le dirigeant a choisi d'aménager son site de production en conséquence. L'entreprise doit aujourd'hui se doter de moyens de production supplémentaires et adopter une nouvelle organisation des ressources humaines. Le programme d'investissements comprend notamment un centre d'usinage 5 axes, une ponceuse-calibreuse, une scie à panneaux numérique, une plaqueuse de chants, une cabine de peinture et des logiciels de production. Ces investissements sont pris en charge par la Région à hauteur de 67.060 €.
Question de Culture est un atelier-chantier d'insertion proposant plusieurs supports d'insertion autour d'activités environnementales et du développement durable : maraîchage biologique, laboratoire alimentaire, recyclerie, prestations espaces verts... Il a accompagné 77 personnes et a facilité le retour vers l'emploi durable ou la formation qualifiante de 34 salariés en 2016.
Cette année, l'association souhaite lancer un programme d'investissements ambitieux qui lui permettra d'accroître sa productivité et de répondre aux nouvelles commandes locales. Ce programme comprend 3 axes : la création de soupes pasteurisées au sein de son laboratoire agréé de transformation de légumes issus de l'activité maraichère ; le développement de la collecte de cartons auprès des entreprises locales (démantèlement en déchetteries et activité de recyclerie à Bergerac) ; et le développement des prestations espaces verts pour les collectivités locales. L'action prévoit l'acquisition de matériel roulant adapté pour ces trois axes (tracteur, fourgon double cabine, frigorifique...), de mobilier spécifique et du branchement d'une cellule de refroidissement pour le laboratoire. La Région finance ces investissements à hauteur de 20.837 €.

 

Pierre HAERTELMEYER

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant