La BCE doit se tenir prête à faire face aux difficultés économiques imminentes
Autriche
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| France | Parlement Européen | Relance économique  Vu 65790 fois
Article N°25014

La BCE doit se tenir prête à faire face aux difficultés économiques imminentes

  • L’action de la BCE est nécessaire, ainsi que les réformes et les mesures fiscales des États membres  
  • La déflation de la zone euro pourrait justifier une intervention forte de la BCE 
  • Les taux d’intérêt bas n’ont pas bénéficié à tous de façon équitable 

Les députés ont exhorté la BCE à envisager d’autres mesures que celles actuellement utilisées pour stimuler l’économie de l’UE confrontée à des perspectives de plus en plus sombres.

La résolution qui résume le débat de lundi en présence de la Présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a été adoptée ce mercredi par 533 voix pour, 94 contre et 63 abstentions.


Menaces devant être traitées

Les députés font part de leurs craintes face aux difficultés économiques à venir qui, selon eux, exigent non seulement des mesures de la BCE mais aussi des réformes et des efforts budgétaires de la part des États membres. De son côté, la BCE devrait envisager d’avoir recours à d’autres mesures stratégiques qui ont le potentiel de stimuler l’économie, dans les limites de son mandat. La déflation dans la zone euro pourrait rendre nécessaire une "intervention ferme de la BCE", ajoutent les députés.

Par ailleurs, ils s’inquiètent du risque systémique croissant dans le secteur financier à la suite du financement monétaire souple dû à la pandémie et affirment qu’une réévaluation urgente du risque devrait être menée.

Les faibles taux d’intérêt actuellement en vigueur pour faciliter les prêts et les investissements ont largement bénéficié aux riches et ont souvent eu pour conséquence de soutenir les entreprises dites "zombies", ajoutent les députés. Pour cette raison, ils appellent la BCE à évaluer les conséquences régionales et sectorielles ainsi que l’équité intergénérationnelle de ses politiques.


Examen opérationnel de la BCE

Au vu du prochain "réexamen de la stratégie" de la BCE, les députés affirment qu’il devrait minutieusement prendre en considération la nouvelle nature de l’économie européenne, de plus en plus basée sur les services et le numérique.

De plus, ils appellent à un concept plus large pour mesurer l’inflation étant donné que le concept actuel ne prend pas en compte de façon suffisante le coût du logement, ce qui entraine une sous-estimation de l’inflation dans la zone euro.
Changement climatique

La résolution met la pression sur la BCE afin qu’elle tienne davantage compte du changement climatique dans ses opérations, notamment en alignant son cadre de garanties sur les risques liés au changement climatique et en élaborant une politique de gestion des risques qui inclue comme risque les activités ayant un impact négatif sur le changement climatique.

Débat de lundi avec Christine Lagarde

Pendant le débat, les députés ont échangé leurs points de vue sur la voie que la BCE devrait suivre pour adopter de nouvelles politiques visant à aider les économies de l'UE. Bien que tous aient mis en garde contre un retrait trop précoce du soutien de la BCE et une réapplication prématurée des règles du pacte de stabilité et de croissance, des divergences ont été exprimées sur le rôle de la BCE, notamment en ce qui concerne l'annulation éventuelle d'une partie de la dette des États membres.


Parlement Européen

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG