Agriculture - Quand la France augmente ses aides à l'agriculture bio


Agriculture - Quand la France augmente ses aides à l'agriculture bio

Article
Accueil Manger Vrai
 
| TVdesChefs | Actualité | ALIMENTATION  Vu 612 fois
Article N°26797

Agriculture - Quand la France augmente ses aides à l'agriculture bio

Le gouvernement a décidé de réhausser les aides destinées aux agriculteurs bio et ce, au nom de leurs services environnementaux. Elles seront supérieures à celles octroyées au label Haute valeur environnementale.

Après des mois d'incertitudes, le traitement réservé à la France agricole dans le cadre de l'application de la prochaine politique agricole commune de l'Union européenne en vigueur entre 2023-2027, commence à poindre. En effet, le 1er juillet dernier, le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, a présenté au Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire ses derniers arbitrages concernant le Plan stratégique national français.

Ce dernier est censé décliner la PAC dans l'Hexagone. Une décision très attendue. Avec ses 9,4 milliards d'euros annuels de subventions, la PAC représente 47% du budget public global alloué annuellement en France à aux filières agricole et de l'alimentation. Elle oriente également l'agriculture du pays sur plusieurs années.

La première version de ce texte, proposé en décembre, avait été retoquée fin mars par la Commission européenne, qui l'avait jugée insuffisante par rapport aux objectifs de transition écologique des secteurs agricole et forestier de l'Union Européenne. Plusieurs échanges avaient été engagés entre Paris et Bruxelles, en parallèle de nouvelles concertations au niveau national.
 


Le bio revalorisé par le gouvernement



« Le gouvernement a fini par trancher sur plusieurs points encore ouverts », a expliqué le ministère à la presse, parmi lesquels « celui très débattu du soutien à l'agriculture biologique ». Soulignons que Marc Fesneau a décidé pour sa part « de rehausser les aides de l'éco-régime destinées aux agriculteurs bio, en créant un niveau spécifique ». Un différentiel de 30 euros par hectare par rapport au niveau supérieur de l'éco-régime a donc été acté, ce qui devrait rehausser le niveau d'aide à l'hectare autour de 110 euros pour les exploitations entièrement en bio.

Rappelons que la Commission européenne avait en effet pointé du doigt l’ouverture des rémunérations de niveau supérieur du système aux paysans certifiés « Haute valeur environnementale » (HVE), un label moins contraignant que le bio et très critiqué par les défenseurs de l’environnement. Enfin, le plan français sera envoyé à Bruxelles dans les prochains jours, le gouvernement souhaitant l’avoir bouclé avant la fin août et les semis des agriculteurs, pour que ces derniers puissent préparer leurs assolements en tenant compte des règles de la nouvelle PAC.


La rédaction - Manger Vrai

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...