La Maladie d’Amour


La Maladie d’Amour

Article
Accueil KoSmOs
 
| KoSmOs | Roman | Actualité  Vu 37563 fois
Article N°17077

La Maladie d’Amour

Sur une aire d'Hypermarché, je roulais en patins
D'un côté l'autoroute et de l'autre l'Hypermarché avec un nom de Nature avarié...
Cela me donna le tournis, de compter tant de milliers de voitures, qui viennent s'abreuver au désert du pétrole, loin des sources...alors voilà j'écris à ma manière... 

Ce doit être cela 
Malade d'Amour
Les Fleurs comme les Amoureux sont Beaux .
J'AimeS les Fleurs, j'AimeS les Amoureux .
Aujourd'hui, j'ai le cul coincé entre le canapé de la galerie marchande et l'Autoroute .
Pas celle de l'Info ...Non .
Celle ou tous se presse pour aller commissionner .
Sur l'Autoroute j'ai éssayer de me suicider !
J'ai pas réussi, j'ai joué à Slalomer au milieu des véhicules .
Trop Trop de véhicules .
Bad Trip ...
Je ne sais plus ou poser mon cul !
Trop de Mers de consommations.
Cet Océan grandiose, immense ou tous afflue, ou tout se vend .
Je suis pourtant bien dans le Vent avec mes patins !

L'Hypermarché est blindé.
Blindé d'âmes pucées, qui déambulent avec une seule idée en tête, dépenser, accumuler les dernières nouveautés.
Le monde nouveau est un drôle d'Amour avec ses pousseurs de chariots !
Le nom de l'Hypermarché aussi est très drôle, il se nomme comme les champs...
La Magie du Grand sorcier est puissante...Elle puise sans doute à la Source .
La Source du Grand désert de pétrole .
Je m'AimeS trop pour me suicider, par contre leur faire face même sur l'autoroute ne me fais pas peur...
Face à qui ?
Les moutons enragés !!!

L'écho des coeurs véritables à laissé place à un désert d'Amour ou tous, seul, en Famille se débattent dans l'Océan infini du pétrole accrédité.
Tu as ta puce ou tu ne l'a pas !
Tiens je repense à une Amie qui confectionne des préparations d'Herbes, qui repousse les Puces, je devrais lui en demander un paquet ...
Autour de moi au moment même de cette narration, de ce monologue, tournes des milliers de véhicules, des milliers de personnes, et je crie...
- Désert de pétrole, ou est passé la source naturelle ?

En même temps que j'écris je parle fort pour savoir si je suis seul ou pas...
Oui, personne ne me répond dans ce grand, très grand Hypermarché, ou tous ne semble pas connaitre la crise...
Je semble bien bien seul..Oui...Ou sont les illuminés missionnés...Pas ici, en tout cas .
Je me sens unique avec mes pouces préhenseurs, et ce texte à base d'Amour.
Je n'AimeS plus les personnes alcoolisées qui urinent  sur les murs, jettent leur mégots au sol pensant qu'un arbre à cigarette poussera, et qu'au Printemps du Renouveau, ils pourront se servir.
Hummm, une bonne ceuillette de clopes. Qui une fois alcoolisé pensent tout savoir mieux que tout le monde .
Je suis épicentré, un peu trop seul dans ce monde.
Le lien Naturel, ne peux se faire, faute d'Ultra connexion, d'Ultra consommation .
Personne n'a le pantalon, afin de ne plus payer ses impôts, ses taxes, ses amendes, ses assurances, ses banques... Pas Nickel tout cela.
Payer est la Grande mode, la panacé.
Un Monde unique, à sens unique.
Unilatéral et obséquieux, en façade car vraiment Hautain.
Hyper lové, je suis hyper lové. En position de Yoga, coincé au cortex pré Frontal.
J'écris avec amour. Je nous aimeS

Mais la c'est Trop. Trop de cigarettes rejettées en Nature et pas recyclées, Trop de manque de Respects envers notre mère à Tous, la Terre.
Trop de manque d'éthiques.
Notre Monde est bien étiqueté, mais sans éthiques !
Alors Stop, je Stoppe et lâche les Mots. Je vais vous Faire Face, une Fois de plus...
Je suis las et continuerai de Slalomer vos voitures, en Patins, libre et libéré...

aLpA Du KoSmOs

Merci
 
 

Arno Leris

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant