Toulouse : Yves Descloux ouvre son nouvel atelier sur une péniche
Toulouse Métropole
S'identifier
WebTvArticlesAnnuaire
| Toulouse | Luthier | Divers  Vu 7480 fois
Article N°24185

Toulouse : Yves Descloux ouvre son nouvel atelier sur une péniche

L’atelier de lutherie est à présent installé sur la péniche Monique, un grand bateau de 40 mètres, amarré sur le Canal du Midi, au niveau du 10 boulevard Monplaisir à Toulouse (près du Port Saint-Sauveur).

UNE APPROCHE ORIGINALE ET EXIGEANTE

Au service des musiciens depuis une vingtaine d'années et à présent installé sur sa péniche atelier à Toulouse, Yves Descloux a fait le choix d'une activité qualitative. Il répare, entretient et règle les instruments du quatuor (violon, alto, violoncelle, contrebasse), il consacre aussi une partie importante de son temps à la fabrications d'instruments neufs, une école d'exigence. "Fabriquer un instrument prend beaucoup de temps, je mets toute mon expérience au service de la recherche de la sonorité et de la facilité de jeu. Cette pratique me permet aussi de mieux comprendre les violons anciens et les mains qui les ont fabriqués, et ainsi de mieux les restaurer." Yves Descloux travaille essentiellement avec des outils à main, peu ou pas de machine dans son atelier.

UNE RELATION CLIENTÈLE FORTE

Sa clientèle est composée de musiciens professionnels de l'orchestre du Capitole, de l'orchestre de chambre de Toulouse, d’élèves du Conservatoire, ainsi que de musiciens  de d’ensembles locaux et bien sûr, de musiciens amateurs. Certains musiciens n'hésitent pas à traverser la France pour venir à l'atelier. Ses instruments sont joués dans de nombreux orchestres à travers l'Europe.

Enfin le travail du luthier s'accompagne d'une relation forte avec le musicien, "Il y a un rapport très intime avec le musicien, il vient parfois pour un réglage, ou pour se rassurer avant un concert important, un examen. Une relation d'amitié s'installe souvent."
 

Source PIERRE LASRY

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant