Côte d’Ivoire/IPAO: Un Observatoire Femmes et Médias - première conférence publique
| Great Event Tv | Actualité | Divers  Vu 90436 fois
Article N°17026

Côte d’Ivoire/IPAO: Un Observatoire Femmes et Médias - première conférence publique

Les membres de l'ObservatoireLors de la confrence publiqueM. Lucien Houdanou, Coordonnateur du projet FOM en Cte d?Ivoire
Dans le cadre de son Projet « Femmes, occupez les médias ! », l'Institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO) a procédé, le jeudi 21 décembre 2017 à la Maison de la Presse d'Abidjan (Plateau), à la mise en place d’un observatoire Femmes et Médias pour la promotion de l’image de la femme. La cérémonie a été suivie d’une conférence publique sur « La pertinence d'une loi sur la parité homme - femme dans les assemblées élues. C’était en présence de plusieurs personnalités, du représentant de la ministre de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’Enfant ; de certains représentants d’ONG, des partenaires, des professionnels, de la presse nationale et internationale…

Après avoir salué l’assistance et présenté le conducteur des différents temps forts, le coordonnateur du projet à l’IPAO, M. Lucien Houédanou a présenté brièvement l’observatoire. "Cet observatoire n'est pas un observatoire de plus, mais il vient en complément", a t'il précisé. Il a ensuite procédé à la présentation des membres de l’observatoire.
 
L'observatoire est constitué de neuf membres, trois représentants de l'IPAO, trois des organisations des médias et trois autres de la société civile. Il s’agit de : l'émérite journaliste formateur, M. Samba Koné, Président de l’Observatoire, par ailleurs, membre du Conseil d’Administration de l’IPAO ; Mme Séthou Banhoro, Mentor Côte d’Ivoire, FOM ; M. Lucien Houédanou, Coordonnateur du projet FOM en Côte d’Ivoire ; Mme Agnès Kraidy, Présidente du Réseau des Femmes Journalistes et Professionnelles de la Communication de Côte d’Ivoire (REFJPCI) ; Mme Oumou Dosso, Présidente du réseau WIMN Côte d'Ivoire, Women In Media Network (Graça Machel Fund) ; M. Zio Moussa, Président de l'Observatoire de la Liberté de la Presse, de l’Ethique et de la Déontologie (OLPED) ; Mme Mafélina Dosso, Secrétaire générale du Réseau Paix et Sécurité des Femmes dans l’Espace CEDEAO - Section Côte d’Ivoire (REPSFECO CI) ; Mme Matilde Gnagne, Secrétaire générale de la Marche mondiale des Femmes, Section Côte d'Ivoire (MMF-CI) ; et Me Nathalie Soro, Présidente du Conseil d’Administration du Réseau ivoirien des Jeunes Leaders pour l’Intégrité (RIJLI).
 
M. Samba Koné, président de l'observatoire, a indiqué que la mission de l'observatoire est d’assurer une veille critique et proactive sur la manière dont les médias traitent les questions relatives aux droits civils et politiques, ainsi que les violences faites aux femmes. L'observatoire va se pencher sur les productions faites par les journalistes en ce qui concerne l’image des femmes dans la sphère politique.
 
Dans son allocution, M. Ghislain Coulibaly, Conseiller Technique, représentant de la ministre de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’Enfant a indiqué le défi à relever est le repositionnement de l'image de la femme dans les médias. Il a par ailleurs, salué l'initiative et indiqué que son ministère accompagnera l’observatoire.
 
L'autre temps fort a été la conférence publique sur "La pertinence d'une loi sur la parité homme - femme dans les assemblées élues". Conférence co-animée par Me Fatou Fadika Coulibaly, présidente de WILDAF - Femmes, Droit et Développement - Côte d'Ivoire ; Mme Rachel Gogoua, présidente du Groupement des Organisations féminines pour l'Egalité Homme-Femme ; et Me Nathalie Soro, présidente du Conseil d'Administration du Réseau ivoirien des Jeunes Leaders pour l'Intégrité.
 
La conférence a été riche en information et en enseignement, notamment sur le rôle de la femme dans le développement socio-économique des Etats. L’assistance a pu échanger avec les conférencières. « J'ai parcouru plusieurs études. Il a été prouvé que tous les pays qui ont respecté la parité sont devenus des pays développés », a affirmé Mme Rachel Gogoua.
 
Notons que l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, est une organisation internationale de la société civile. « Femmes, occupez les médias ! », est un projet de cinq ans (2016-2020) financé par le Ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas. Il s’inscrit dans la stratégie globale de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest qui vise à « bâtir un espace de communication démocratique pour le changement et la justice sociale en Afrique ». Le projet a pour but de promouvoir deux droits civils et politiques spécifiques des femmes : le droit à la participation politique et le droit à être protégée et défendue contre les violences qui leur sont faites.
 
 
Amichia PIO
Envoyé spécial – www.greateventtv.com

Amichia PIO

Lien :http://www.greateventtv.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant