Cadillac (33) Le « cimetière des oubliés »  : la Région  redonne une seconde vie à ce lieu de mémoire
| traditionactu | Conseil Régional | Divers  Vu 18458 fois
Article N°21783

Cadillac (33) Le « cimetière des oubliés »  : la Région  redonne une seconde vie à ce lieu de mémoire

A l'occasion de l'anniversaire de l'armistice de 1918, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, inaugurera la première tranche des travaux du cimetière des oubliés ce dimanche 11 novembre à 10h à Cadillac (Rassemblement sous la halle de Cadillac). Le « cimetière des oubliés » est un lieu de sépulture situé à Cadillac et lié à l'histoire de l'hôpital psychiatrique. Des 3 000 sépultures à même la terre qui le composent, seules 900 croix métalliques, installées dans les années 1950, sont visibles. Les plaques nominatives ont, pour la plupart, disparu

A l'intérieur, un carré militaire comprend 98 sépultures de combattants de la guerre 1914-1918. Les anciens combattants ayant perdu la raison dans les tranchées s'appelaient alors « les mutilés du cerveau ». Détruits mentalement, des centaines d'hommes ne sont plus jamais ressortis des asiles d'aliénés où ils sont morts oubliés de leurs familles. Ce « cimetière des oubliés » est l'un des très rares en France à témoigner de cette période historique et constitue ainsi un lieu de mémoire de premier plan. Soucieux du devoir de mémoire et de la conservation des lieux en Nouvelle-Aquitaine qui y sont liés, Alain Rousset a souhaité que le service Patrimoine et Inventaire du Conseil régional engage avec la mairie de Cadillac un travail sur un projet global de valorisation de ce site et en a accéléré le calendrier. Le Conseil régional a ainsi attribué en octobre dernier, une subvention de 85 864 euros, soit 70% du coût des travaux pour la reconstruction d'un mur de séparation entre le cimetière communal et ce cimetière des oubliés. En parallèle, la Région a rédigé le cahier des charges pour réaliser une étude de diagnostic et de maitrise d'œuvre pour la valorisation globale de ce cimetière. L'enjeu de la mission confiée au cabinet « Architecture patrimoine » réside dans une restauration respectueuse des éléments en place et de l'esprit du site.
Plus globalement, la restauration et la valorisation de ce projet viendront nourrir un projet plus global de médiation autour des lieux de mémoire de l'histoire du XXe siècle en Nouvelle-Aquitaine, conçu par la collectivité régionale. En plus du cimetière des oubliés, il comprendra le camp de Gurs, Oradour-sur-Glane et son centre de la mémoire, le centre Jean Moulin à Bordeaux. Il prévoira notamment des publications, une exposition itinérante ainsi que des actions de sensibilisation du jeune public autour de projets éducatifs.
Programme de la journée :
- 10h15 : Cérémonie aux Monuments aux morts (place de la Libération)
- 11h00 : Inauguration des travaux du mur du cimetière des oubliés
- 11h30 : Présentation du projet de valorisation du cimetière des oubliés (Mairie de Cadillac, 24, place de la République)
- 14h30 : Conférence du professeur Bénézech sur l'histoire du cimetière et les progrès de la médecine psychiatrique dans le contexte des traumatisés de la première guerre mondiale au cinéma Lux (6, place de la Libération)
- 15h30 : projection du film « Les fragments d'Antonin » de Gabriel Le Bomin

 


Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant