GlobalGeoNews / Guillaume Bigot: ''Ceux qui redresseront la France ne ressembleront en rien à ceux qui l’ont affaiblie''
Europe
S'identifier
Changer de territoire
WebTvArticlesAnnuaire
| GlobalGeoNews | A la une | Divers  Vu 57447 fois
Article N°23996

GlobalGeoNews / Guillaume Bigot: "Ceux qui redresseront la France ne ressembleront en rien à ceux qui l’ont affaiblie"

reuters

La crise sanitaire a mis en évidence des dysfonctionnements économiques et politiques qui ont donné « l’imagerie réelle » de l´état de notre pays. Quelles sont les causes de cette situation ? Quelles sont les solutions pour que la France sorte du marasme et renoue avec sa souveraineté ? Qui peut enfin la remettre sur les rails ? Autant de questions auxquelles Guillaume Bigot, politologue et essayiste, répond.  Entretien conduit par Emmanuel Razavi


GGN : Pourquoi le gouvernement français semble-t-il avoir eu tant du mal à fixer un cap clair ?

Guillaume Bigot : En écoutant le Président s’enorgueillir de ne pas avoir fermé sa frontière avec l’Italie[1], on réalise, effaré, que le gouvernement a sciemment tenu un cap qui menait droit sur l’iceberg. Une fois l’obstacle percuté, 20 000 morts plus tard, celui qui tenait le gouvernail justifie encore cette stratégie « quoiqu’il en coûte ». Plus les hommes circulent et plus le virus se propage. À travers le confinement qu’il a ordonné,  le Chef de l’État a d’ailleurs forcé les Français à respecter la frontière de leur domicile, comment peut-il en même temps se féliciter de ne pas respecter le confinement avec des pays -certes voisins et amis- mais dans lesquels la maladie circule à grande échelle ? Ce refus de fermer les frontières ne s’étend qu’aux États membres de l’espace Schengen -non car il y aurait une rationalité scientifique à opérer ce distinguo, les pays de l’espace Schengen sont ceux qui comptent en proportion le plus de victimes du Covid- mais pour préserver symboliquement la construction européenne. Ce jusqu’au-boutisme est d’autant plus incompréhensible que l’on peut être partisan de l’Europe et admettre qu’il fallait limiter, au moins temporairement, la circulation à l’intérieur de l’UE pour freiner celle du Covid. Emmanuel Macron s’est non seulement enfoncé dans le déni mais il s’est lancé dans une stratégie très inquiétante de fuite en avant. (...) 

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur GlobalGeoNews.com 

 


Emmanuel Razavi

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...
Rechercher un TERRITOIRE ou un BLOG