Pibrac : concert orgue et voix du duo Voce Humana

Pibrac : concert orgue et voix du duo Voce Humana

  •  MEDIA
  • France
...
Article
Accueil France
 
| Colomiers | Musique  Vu 23534 fois
Article N°15527

Pibrac : concert orgue et voix du duo Voce Humana

Les doigts courent sur un ou trois claviers à la fois, une voix de femme soprano laisse échapper des sons qui viennent se mêler à la magie de l'orgue et l'église rayonne à nouveau pour distiller une harmonie empreinte de lyrisme et d'élévation de l'âme. C'est le duo Voce Humana qui vient de se produire en l'église paroissiale de Pibrac. L'alliance de l'excellente sonorité de l'orgue de notre église avec au clavier Franck Besingrand, professeur d'orgue au conservatoire de l'Aveyron, concertiste et compositeur de renom qui enseigne également à Toulouse et s'est produit dans de nombreux concerts, notamment à Notre-Dame de Paris, avec la voix splendide de Marie-Noëlle Cros, soprano renommée qui s'est illustrée dans de nombreux concerts en France, particulièrement à Paris et à l'étranger, a constitué un régal pour l'assistance.

Marie-Noëlle CROS, soprano

marienoelleMarie-Noëlle CROS a débuté son parcours par le violon avec un prix d’excellence à l’âge de 16 ans. Après 15 ans d’orchestre, elle se consacre au travail de la voix et est très vite engagée dans de nombreux emplois de soliste d’oratorio, abordant un répertoire allant de MONTVERDI à VERDI et contemporain.
Elle est ainsi régulièrement à l’affiche des concerts parisiens (La Madeleine, St Germain des Prés, St Séverin, le Cirque d’Hiver, etc) et l’invitée de festivals en France et à l’ETRANGER se produisant avec l’Orchestre de la Radio Polonaise, National de Lituanie, de l’Opéra de Minsk, la Philharmonia d’Ekaterinbourg, la Camerata de St Petersburg, l’Orchestre de la Garde Républicaine, Régional de Cannes, Régional d’Auvergne…

Sa rencontre avec Anne Garance Fabre Dit Garrus, Philippe Spinosi, Robert Expert, Damien Guillon, Nico Van der Meel, Stefano Intrieri, Thibault Noally.. lui donne l’opportunité d’aborder avec une grande passion l’univers baroque, dans des oratorios, récitals d’airs d’opéra et de cantates avec des ensembles à géométrie variable.

Très attirée par le jeu de scène, Marie-Noëlle CROS a chanté et joué, notamment, les rôles de Catherine dans Pom’d’Api et Fiorella dans les Brigands d’Offenbach et se produit en récitals et spectacles imaginés et mis en scène autour d’OFFENBACH dans « Tout feu tout femme » et « OFFENBACH tout en femmes ».
Sa rencontre avec Daniel STIRN, puis Henri LOCHE lui ouvre les portes de la création dans le domaine de la MELODIE FRANCAISE, ces compositeurs la choisissant pour interpréter et enregistrer l’intégrale de leurs mélodies, enregistrements séduits par les critiques et diffusés sur France MUSIQUE. Son attachement à la poésie, la mélodie et le partage des mots avec le public la porte actuellement dans une démarche d’ouverture vers la découverte de multiples partitions inédites qu’elle a à cœur de promouvoir.

Jean PERISSON écrit : « vous avez à la fois l’instinct et la profondeur »
Paul KUENTZ écrit : « j’aime votre chant engagé et votre talent »
Pierre PETIT écrivait : « Marie-Noëlle CROS, à la voix à la fois chaude et agile, fit merveille dans le Libera me du Requiem de VERDI » Le Figaro, Cannes

mncros.soprano@gmail.com – TEL. 06 63 26 70 81
source vera voce

Franck Bésingrand
professeur au conservatoire de l’Aveyron et organiste à Rodez, jouait sur un Buffet d'orgue  qui est l’œuvre d’un facteur d’orgues toulousain :Monsieur Baptiste PUGET.Le professeur d’orgue du Conservatoire à rayonnement départemental de l’Aveyron est aussi un concertiste qui se produit en France et à l’étranger. Un rôle d’accompagnateur qu’il revendique car «il est nécessaire de bien connaître la musique vocale et être à l’écoute de l’autre.

Il ne faut pas toujours s’imaginer que l’orgue est une grosse machine écrasante». Un instrument pour lequel il a eu un coup de foudre très jeune alors qu’il apprenait le piano. Il s’est depuis entièrement consacré à l’orgue à travers ses études au Conservatoire de musique et à l’université de musicologie de Toulouse. Diplômé pour l’enseignement, il exerce à l’Institut des jeunes aveugles de Toulouse puis au Conservatoire de Castres, où il est également titulaire de l’orgue de la cathédrale, avant de rallier Rodez en 2002.

Franck Besingrand est aussi compositeur et musicologue. «J’étudie les aspects de l’histoire de la musique en lien avec l’art et la littérature». Il fait des recherches, donne des conférences et écrit une biographie de Louis Vienne, grand organiste français. Ses concerts l’amènent partout en Europe mais aussi au Canada, à Montréal, Ottawa, Toronto, Québec. Malgré tout, la France recèle «les plus belles orgues du monde, selon lui. Il avoue une préférence pour l’orgue de St-Sernin à Toulouse, celui de Ste-Croix à Bordeaux et bien évidemment celui de Notre-Dame à Paris.

Il aimerait néanmoins jouer sur celui de la cathédrale de New-York, fabriqué par un facteur d’orgue français. «Ce qui me plaît dans l’orgue, c’est son répertoire qui aligne cinq siècles de musique et la magnificence de lieux uniques dans lequel il se trouve parfois des buffets qui sont de véritables œuvres d’art». Franck Besingrand raconte qu’il faut s’adapter chaque fois à un nouvel instrument. «Doser le toucher est un travail passionnant. On répète souvent le soir et la nuit, ce sont des moments magiques. Et quand on arrive à rendre l’orgue expressif, c’est gagné». Franck Besingrand a également enregistré plusieurs CD.

Marie-Christine Bessou

 


christain GARCIA

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant